Cet aticle a été publié en premier sur ce site

Selon le Directeur Général de la banque Leumi-Crédit, les prix de l’immobilier devraient continuer à augmenter sur le moyen terme.La directrice du Bureau en charge de l’aménagement du territoire au sein du ministère des Finances a par ailleurs fait savoir que si « le ministère des Transports ne soumet pas sous peu des plans de construction de nouvelles routes, la crise connue actuellement dans ce domaine risque de nous exploser au visage ».

Au cours de la conférence intitulée  »une ville d’immobilier » s’étant tenue à Eilat le 11/12/2018, Amir LAZAR, actuel Directeur Général de la banque Leumi-Crédit [ndlr :la Leumi-Crédit est la branche hypothécaire de la banque Leumi] a commencé son propos en faisant savoir que « depuis un an et demi, les mises en chantier ont connu un important ralentissement en Israël, ce qui en dit long sur ce qui va se passer au cours des deux prochaines années ».Avant de poursuivre son propos : « si cette tendance se confirme, nous nous retrouverons de nouveau dans une situation difficile. Nous sommes actuellement dans une situation qui nous permet d’entrevoir que sous peu nous serons confrontés à une pénurie de l’offre entraînant mécaniquement une hausse des prix de l’immobilier ».

Lorsque il est interrogé sur l’impact du taux directeur – qui est actuellement en augmentation – sur le marché immobilier, il reste laconique et répond que « les taux d’emprunt n’augmenteront pas suite à l’augmentation du taux directeur ; ce-dernier reste somme toute faible et les taux d’emprunt ne sont pas un frein au marché immobilier ».

Par la suite, il a réagi aux propos tenus par la directrice du Bureau en charge de l’aménagement du territoire au sein du ministère des Finances : « en matière de logements, il n’y a pas de génération spontanée. Après avoir planifié les appartements, il faut ensuite obtenir pour ces-derniers des permis de construire ce qui prend du temps ». »Qu’attend le peuple en définitive ? Que le Marché soit stable et que suffisamment de chantiers soient mis en route pour tenir le cap. Toutefois, et après 3 années de constructions massives, force est de constater un net ralentissement au cours des 18 derniers mois écoulés… ».

Au cours de la conférence est également intervenue la directrice du Bureau en charge de l’aménagement du territoire au sein du ministère des Finances, Dalit ZILBER, sur la réalité de la planification de l’aménagement du territoire.Elle a fait savoir qu’en dépit du fait que son bureau planchait actuellement sur des plans permettant de construire 2.6 millions de logements, seuls 1.5 étaient planifiés d’ici 2040, le problème majeur restant les routes et transports, de fait « si le ministère des Transports ne soumet pas sous peu des plans de construction de nouvelles routes, la crise connue actuellement dans ce domaine risque de nous exploser au visage ».
Avant de poursuivre : « nous devrions cette année encore atteindre les objectifs gouvernementaux, toutefois nous manquons de plans en matière de constructions de routes, mais aussi d’infrastructures. J’attends de la part du ministère des Transports et des organismes compétents qu’ils mettent sur ma table des plans d’aménagement du territoire mettant l’accent sur les programmes de transport en commun. Si cela ne se produit pas, alors la responsabilité devra être transférée à d’autres organismes. Le cas contraire, la crise des transports dans laquelle nous sommes déjà ne fera que s’aggraver ».

Globes

Source: credit-immobilier-en-israel.com

Lien original: http://credit-immobilier-en-israel.com/2018/12/le-dg-de-la-banque-leumi-credit-les-prix-de-limmobilier-devraient-continuer-a-augmenter/