Cet aticle a été publié en premier sur ce site

Fin mars 2021 le solde des devises étrangères détenues par la BCI – Banque Centrale d’Israël – grimpait à 185,690 milliards d’USD, soit 635 millions d’USD de plus qu’en février 2021.

Depuis le début de la Covid-19, le volume total des devises détenues par cette dernière a grimpé de 60 milliards d’USD soit près de 50 % en l’espace d’un an.

Nouveau record de devises étrangères détenues par la BCI peu après que cette dernière ait fait l’acquisition d’environ 2 milliards d’USD au cours du seul mois de mars 2021 et ce afin d’endiguer une nouvelle chute du cours de l’USD, ainsi que de l’EUR, qui il y a peu encore atteignaient des taux dramatiquement bas – historiquement bas pour l’USD.

Pour autant, et en dépit des efforts de la BCI, l’USD est repassé sous la barrière psychologique des 3.30 ILS avec un taux de 3.2990 ILS fixé au 7/04/2021.

Le 7/04/2021 encore, la BCI faisait savoir dans une annonce que fin mars 2021 le solde des devises étrangères détenues par cette dernière grimpait à 185,690 milliards d’USD, soit 635 millions d’USD de plus qu’en février 2021 (au total, elle détenait 185,055 milliards d’USD).
Il s’agit là du plus gros volume de devises étrangères jamais détenu par la BCI,

Au cours du seul mois de mars 2021, la BCI a procédé à l’acquisition massive de 1.983 milliards d’USD ; depuis le début de l’année, il est question d’au moins 14 milliards d’USD, soit près de la moitié des objectifs que s’étaient fixés la BCI lors d’une annonce sonnant comme un électrochoc sur le marché des devises étrangères, annonce faite courant janvier 2021, après une longue dégringolade de l’USD et de l’EUR.

Rappelons qu’au moment de cette annonce, l’USD atteignait son plus bas niveau jamais atteint au cours des 25 dernières années, à savoir 3.113 ILS, ce qui mettait en péril aussi bien les exportations classiques, que les exportations de Hi-Tech.

De fait, et bien que l’expertise israélienne soit mondialement reconnue dans ce domaine, les acteurs du secteur mettaient en garde la BCI face à un décrochage du shekel par rapport aux autres devises et les effets néfastes sur l’Économie israélienne en cas d’inaction pour tenter de parer au renforcement continu de l’ILS.

La BCI a également fait savoir que les transferts du secteur privé effectués depuis l’étranger se sont élevés à 7 millions de dollars au cours du mois de mars 2021, tandis que ceux effectués par le gouvernement israélien totalisaient les 339 millions de dollars au cours du même mois.

En revanche, l’augmentation a été partiellement compensée par la réévaluation des réserves de change de la Banque d’Israël d’un montant de 1,694 milliard de dollars, et ce en raison des variations des taux de change.

Depuis le début de la crise de la Covid-19, au début de laquelle – soit en mars 2020 – le volume total des devises étrangères détenu par la BCI totalisait les 125,941 milliards d’USD ; depuis il a grimpé de 60 milliards d’USD, soit près de 50 % en l’espace d’une année seulement.

À ce jour, et depuis la création de la BCI, il n’y a pas de précédent au cours duquel la BCI aurait connu une aussi forte augmentation de son stock de devises étrangères, que ce soit sur le plan nominal comme numérique, mais également, jamais elle n’a détenu un tel volume de devises étrangères en même temps.

Afin de mettre ce chiffre en perspective, le volume de devises étrangères détenues par la BCI en mars 2020 représentait 39 % du PIB annuel du pays contre actuellement 46 %….

Selon toutes vraisemblances et conformément à son engagement, la BCI va continuer à procéder à des achats massifs d’USD afin de maintenir les cours de changes stables aussi bien de l’USD que de l’EUR face à l’ILS et ce dans un souci de soutenir la compétitivité des entreprises israéliennes sur un plan international.

Toutefois, et au regard de la dernière annonce du FMI qui prévoit une croissance de 5 % pour Israël en 2021, semble que la BCI va devoir revoir ses plans pour maintenir les cours de changes ; en effet, cette annonce est de nature à propulser les investissements et donc l’ILS….

Source: ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com

Lien original: https://www.ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com/la-banque-centrale-disrael-poursuit-son-plan-de-sauvetage-de-leur-et-de-lusd/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-banque-centrale-disrael-poursuit-son-plan-de-sauvetage-de-leur-et-de-lusd