Cet aticle a été publié en premier sur ce site

Sans grande surprise, la BCI – Banque Centrale d’Israël – maintient son taux directeur au taux inchangé de 0.10 %.
Les prévisions ? Pas de changement avant 2022.

La BCI continue de maintenir son taux directeur inchangé au taux de 0.10 %.

Sur fond d’absence de gouvernement et donc de budget voté pour la deuxième année consécutive, la BCI continue de jouer la carte de l’attentisme en attendant de voir les résultats des dernières élections et a pris la décision le 31/05/2021 de maintenir son taux directeur à + 0.10 %, laissant le Prime (taux directeur commercialisé par les banques) à 1.60 %.

Le taux directeur étant une arme de choix en temps de crise économique – l’abaissement de ce dernier permettant la relance – mais également de dévaluation du cours de la monnaie, la BCI a choisi l’achat massif de devises étrangères pour tenter de parer à  la flambée de l’ILS.

Pour rappel, le taux directeur avait pour la dernière fois été révisé en avril 2020, soit au pic de la crise de la Covid-19, lorsque la BCI avait décidé de le passer de 0.25 % à 0.10 %, justifiant son choix comme étant sa contribution à la relance de l’Économie et à l’aide aux ménages en temps de crise.

Il convient d’ailleurs de préciser que ce fut la seule fois où l’actuel gouverneur de la BCI, le Professeur Amir Yaron, avait pris la décision de réviser le taux directeur depuis sa prise de fonction en décembre 2018, tandis que son prédécesseur l’avait augmenté le passant de 0.10 % à 0.25 % 1 mois avant sa prise de fonction.

À ce stade, tout laisse à penser qu’aucune mesure ne devrait être prise prochainement en matière de taux directeur, que ce soit à la baisse comme à la hausse.
Est tout de même attendue une légère hausse d’ici la fin 2021-début 2022 pour peu que l’Inflation continue de croître, notamment en raison de la forte reprise de la Consommation au lendemain d’une année difficile ayant été le théâtre de trois confinements de fer.

L’Inflation continue de croître au cours du mois d’avril 2021, permettant d’atteindre une croissance de cette dernière de 1.10 % entre le 1/01/2021 et le 30/04/2021.
Ces chiffres sont somme toute cohérents du fait de la reprise précédemment évoquée ; l’avenir nous dira si cette dernière restera aussi soutenue au cours des mois à venir ou bien si elle connaîtra un retour à la normale.

Par ailleurs, se pose également la question des chiffres de l’Inflation au cours du mois de mai et ce notamment du fait de l’opération “Gardien de la muraille” et son cortège de heurts au sein des villes dites mixtes dans lesquelles les commerces durent fermer au pic des affrontements portant par la même un coup dur à l’Économie.

Ces craintes sont cependant tempérer par la BCI qui a fait savoir dans un communiqué que “l’embrasement sur le plan sécuritaire n’a finalement eu que très peu d’incidence sur l’Économie et sur sa reprise : l’embrasement fut de courte durée tandis que les entreprises et commerces ont pu rapidement passer en télé-travail/click&collect et ce en raison d’une expertise acquise au cours de l’année écoulée. Par ailleurs, l’expérience des précédentes crises sécuritaires démontre que c’est généralement le secteur du Tourisme qui en déplore les effets délétères…secteur qui est actuellement déjà quasiment aux arrêts en raison de la pandémie”.

Source: ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com

Lien original: https://www.ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com/la-banque-centrale-disrael-maintient-son-taux-directeur/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=la-banque-centrale-disrael-maintient-son-taux-directeur