Cet aticle a été publié en premier sur ce site

Alerte rouge au sein de le Banque Centrale d’Israël : l’EUR et l’USD à leur plus bas niveau au cours des 7 derniers mois.L’USD tombe à un cours de 3.21 ILS et est en alerte rouge depuis le 24 juillet 2021 ; le 22 encore, il s’échangeait au cours de 3.30 ILS.
En parallèle, l’EUR passe sous la barre des 3.30 ILS.

Semble que la tendance à la hausse de l’ILS face aux devises étrangères, et tout particulièrement l’USD et l’EUR, n’est toujours pas passée ; et pour preuve, l’USD est en alerte rouge depuis 12 jours au sein de la BCI avec un cours en pleine dégringolade face à l’ILS, tombant au cours de 3.206 ILS au 4/08/2021, avant de remonter plus tard dans la journée au cours de 3.213 ILS.

Dans le même temps, l’EUR a également connu une baisse continue face à l’ILS pour tomber au cours de 3.809 ILS.

Que ce soit l’USD comme l’EUR, les deux devises sont actuellement à leur cours le plus bas depuis janvier 2021, lorsque la BCI avait tiré la sonnette d’alarme en annonçant son intention d’intervenir sur le marché des Devises en procédant à l’acquisition de 30 milliards d’USD au cours de l’année à venir.

Cette annonce avait eu pour effet de doper l’USD et l’EUR et de faire remonter leur cours face à l’ILS.
Très vite, et face à l’ampleur du chantier, la BCI avait dû revoir ses objectifs à  la hausse annonçant que le chiffre de 30 milliards pourrait être dépassé pour peu que la situation du cours des devises l’exige.

Rappelons que cette annonce – celle de janvier 2021 – survenait après que l’USD eut chuté à son plus bas niveau au cours des 25 dernières années, à savoir un cours de 3.11 ILS pour 1 USD.

Suite à cette annonce, l’USD n’eut de cesse de se renforcer, jusqu’à grimper à un cours de 3.30 ILS ; toutefois, depuis le 20 juillet 2021, la BCI ne peut qu’assister à une dégringolade de l’USD face à l’ILS.

Kobi LEVY, directeur du département Marchés boursiers au sein de la banque Leumi, a d’ailleurs souhaité réagir à l’état du marché des Devises expliquant que “l’USD s’échange en date du 4/08/2021 à son plus bas niveau au cours des sept derniers mois face à un ILS de plus en plus fort ; bien en dessous de la barrière des 3.21 ILS, que l’on pensait loin derrière nous depuis l’annonce de la BCI de janvier 2021, lorsque cette dernière faisait part de son intention de s’ingérer dans le marché des Devises, prévoyant l’achat de 30 milliards d’USD en 2021. Il convient de rappeler, à toutes fins utiles, que la BCI a fait l’acquisition de 25 milliards d’USD au cours du premier semestre 2021…”.

Selon lui, “la vigueur de l’ILS est principalement à imputer à la faiblesse de l’USD sur les différents marchés internationaux, tandis qu’aux États-Unis, les faibles données de Croissance ont rejoint les faibles données de l’Emploi, sur fond d’annonce de taux d’intérêt relativement conservateur – donc bas – de la part de la FED, soutenant par la même l’affaiblissement de l’USD. Par ailleurs, sur le marché intérieur, les étrangers vendent des USD dans un environnement de faible liquidité, ce qui est typique des mois d’été et intensifie la tendance du renforcement de l’ILS par rapport à la plupart des devises mondiales”.

Avant d’expliquer ce en quoi cette baisse de l’USD était prévisible face à l’ILS : “tout au long du mois d’août, la liquidité devrait diminuer progressivement et atteindre un creux vers la fin du même mois. Pendant la période de faible liquidité, nous nous attendions à une volatilité accrue, et en effet il y a seulement deux semaines, le shekel s’échangeait à 3.30 ILS, tandis qu’aujourd’hui il est proche des 3.20 ILS contre 1 USD. Selon nous, cette volatilité va se poursuivre sous l’influence de facteurs locaux et mondiaux, au moins jusqu’en septembre 2021”.

Enfin, il conclut sur sa vision à venir du marché des Devises : “La prévision du taux de change moyen au cours des 12 prochains mois reste inchangée à savoir 3.18-~3.28 NIS pour un USD. Cette prévision prend en compte la stabilité de l’USD dans le monde, le renforcement de l’ILS à la faveur – la défaveur ? – d’une balance excédentaire des exportations, ainsi que la poursuite des achats de devises effectués par la BCI. Selon nos prévisions, les importateurs devraient profiter de la vigueur de l’ILS, en investissant sur la livre Sterling ou encore le Yen japonais”.

Source: ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com

Lien original: https://www.ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com/eur-et-usd-a-leur-plus-bas-niveau/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=eur-et-usd-a-leur-plus-bas-niveau