Cet aticle a été publié en premier sur ce site

Pour la deuxième fois en un mois, l’USD a atteint son taux le plus bas depuis le mois de janvier 2021, conduisant la Banque Centrale d’Israël à acheter massivement des USD afin de tenter de réhausser légèrement son taux de change.

Même constat pour l’EUR qui passe sous la barre des 3.80 ILS.
Actuellement, l’USD se change aux alentours des 3.207 ILS ; l’EUR à 3.7973 ILS.

Chute supplémentaire de l’USD le 31/08/2021, qui atteint son plus bas taux depuis janvier 2021 pour la deuxième fois au cours du seul et même mois d’août 2021 – cette seconde fois plus bas que la première – avec un USD qui tombe à 3.207 ILS.

Pourquoi prendre janvier 2021 comme référence ?

Car c’est au cours de ce même mois, lorsque l’USD tombait à son plus bas cours historique à savoir 3.11 ILS, que la BCI annonçait son intention de s’ingérer massivement sur le marché des Devises étrangères.

Annonçant son intention de procéder à l’achat de 30 milliards d’USD en 2021, elle permettait à l’USD de rebondir ; même schéma pour l’EUR.
Très vite, et face à l’ampleur du chantier, la BCI avait dû revoir ses objectifs à  la hausse annonçant que le chiffre de 30 milliards pourrait être dépassé pour peu que la situation du cours des devises l’exige.

Rappelons que cette annonce – celle de janvier 2021 – survenait après que l’USD eut chuté à son plus bas niveau au cours des 25 dernières années, à savoir un cours de 3.11 ILS pour 1 USD.

Suite à cette annonce, l’USD n’eut de cesse de se renforcer, jusqu’à grimper à un cours de 3.30 ILS ; toutefois, depuis le 20 juillet 2021, la BCI ne peut qu’assister à une dégringolade de l’USD face à l’ILS.

Des achats de devises de la Banque Centrale d’Israël en guise de remède

C’est dans ce contexte que la BCI a procédé à un “petit” achat d’USD dès le 31/08/2021, lui permettant de légèrement rebondir.

Rappelons qu’entre le 30/08 et le 31/08/2021, l’USD était passé de 3.222 à 3.202 ILS avant de grimper légèrement à 3.207 ILS peu après l’intervention de la BCI ; soit une hausse epsilonesque de nature à confirmer les craintes de la BCI quant aux effets de ses interventions sur le marché des Changes.

Dans le même temps, et en dépit de l’intervention de la BCI sur le marché des USD, l’EUR reculait, lui aussi très légèrement, en passant de 3.7991 à 3.7973 ; même constat pour la Livre Sterling, qui passe de 4.4302 ILS au 30/08 à 4.4224 ILS au 31/08/2021.

L’actuel renforcement du shekel face à l’USD et l’EUR est principalement à imputer à la crise de la Covid-19 qui affecte les États-Unis et les pays européens, tandis qu’en Israël, l’on estime que le troisième vaccin entraînera bientôt une réduction significative de la morbidité ainsi que du nombre de cas, tandis que ces deux facteurs sont en progression dans nombre d’autres pays.

L’actuel baisse des cours des devises étrangères, en particulier de l’USD, qui est souvent la devise de référence/de défaut en termes de paiements à l’étranger bénéficie à nombre d’israéliens qui réservent actuellement leurs billets d’avions ainsi que leurs chambres d’hôtel, etc… en prévision de leurs séjours à venir à l’étranger, notamment en prévision des fêtes religieuses à venir.

Enfin, et selon toutes vraisemblance, la BCI devrait prochainement s’ingérer massivement sur le marché des Changes, afin d’éviter un décrochage de l’ILS face aux autres devises ce qui serait fortement préjudiciable pour les exportateurs et autres industriels israéliens.

Source: ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com

Lien original: https://www.ouvrir-un-compte-bancaire-en-israel.com/chute-de-leur-et-de-lusd-quelles-causes-quelles-solutions/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=chute-de-leur-et-de-lusd-quelles-causes-quelles-solutions